CIA_LSD_MTL UNE MINUTE DE PATRIMOINE MONTRÉALAIS Montréal, 835, Avenue Des Pins Ouest : "Ravenscrag". C'est ici. Le laboratoire du réputé Docteur Donald Ewen Cameron, directeur de l'Institut Allan Memorial de l'Université McGill, cofondateur et président de la World Psychiatric Association, et, accessoirement, savant fou pour la CIA. (CIA_LSD_MTL_1 OcraM 2009)

CIA_LSD_MTL une minute de patrimoine montréalais

CIA_LSD_MTL_1 CIA_LSD_MTL UNE MINUTE DE PATRIMOINE MONTRÉALAIS Montréal, 835, Avenue Des Pins Ouest : "Ravenscrag". C'est ici. Le laboratoire du réputé Docteur Donald Ewen Cameron, directeur de l'Institut Allan Memorial de l'Université McGill, cofondateur et président de la World Psychiatric Association, et, accessoirement, savant fou pour la CIA. (CIA_LSD_MTL_1 OcraM 2009)

CIA_LSD_MTL_2 Membre en 1945 du comité de spécialistes qui prit part au procès de Rudolf Hess, il allait, moins de 10 ans plus tard, violer à son tour le "code Nuremberg" en utilisant des patients sans leur consentement comme cobayes humains pour des expériences cruelles...  Ses thérapies expérimentales visaient une déprogrammation et reprogrammation intégrale par d'intensives méthodes de lavage de cerveau: Isolement, sommeil prolongé, doses massives de drogues, comas artificiels de plusieurs mois, et traitements aux électrochocs 40 fois au-delà des doses maximales reconnues, 2 ou 3 fois par jour... Même les pires thérapies électrocompulsives de l'époque se limitaient à une brève séance par jour...  [ Mélange Habituel: Thorazine, 100 mg. Nembutal, 100 mg. Seconal, 100 mg. Veronal, 150 mg. & Phenergan, 10 mg. +Variations de Barbituriques, LSD, et divers paralysants comme le poison curare ]  Ces méthodes se voulaient remédes à la schizophrénie, à ceci près que les "patients" n'étaient, le plus souvent, pas du tout schizophrènes:  Ils arrivaient pour des problèmes mineurs d'angoisse, de dépression... et repartaient amnésiques, incontinents, convaincus que leurs interrogateurs étaient leurs parents...  (CIA_LSD_MTL_2 OcraM 2009)

CIA_LSD_MTL_3 Vous pensez bien qu'un tel talent, un tel pouvoir peut avoir toutes sortes d'usages utiles... C'est pourquoi ces recherches particulièrement prometteuses étaient secrètement approuvées en haut lieu et subventionnées par la CIA en tant que sous-projet du programme MK-ULTRA.  44 collèges/universités, 15 fondations de recherche/compagnies chimiques et pharmaceutiques (dont Sandoz - devenu Novartis - et Eli Lilly & Co.), 12 hopîtaux/cliniques et 3 prisons, tous complices pour analyser, développer et perfectionner des méthodes d'interrogation et de contrôle mental d'individus et/ou politiciens...  Ils se sont servi de volontaires, parfois, mais surtout de citoyens non avertis : pour l'opération Midnight Climax, par exemple, ces messieurs de la CIA établirent leurs propres bordels, où des clients choisis furent dosés au LSD et filmés à leur insu...  Pour eux, Cameron était le chercheur idéal: non seulement était-il plus que disposé à procéder à des expériences dévastatrices, mais il avait, en plus d'une réputation inattaquable, sa propre source de cobayes, qui n'étaient pas de potentiellement gênants citoyens américains mais de simples et jetables malades mentaux canadiens...  (CIA_LSD_MTL_3 OcraM 2009)

CIA_LSD_MTL_4 Robert Logie avait 18 ans, mal à une jambe. Mais son docteur, sceptique, l'envoie plutôt chez Cameron, qui lui fait découvrir le "psychic driving": une méthode pour "opérer des changements directs et contrôlés dans la personnalité d'un sujet sans avoir à résoudre ses conflits ou lui faire revivre des expériences passées" en le bombardant d'enregistrements traumatisants diffusés en boucle d'hauts-parleurs installés jusque sous les oreillers.  Endormis, éveillés, inconscients, drogués: l'important est qu'ils entendent.  Leonard Rubenstein, principal assistant de Cameron,  (un technicien électronique sans formation médicale ou psychologique dont le salaire entier était couvert par les subventions de la CIA), avait bricolé un magnétophone qui pouvait jouer jusqu'à 8 pistes pour 8 patients simultanément.  Parfois, l'effet négatif était intensifié par une décharge électrique...  Well, i was given LSD about every second day, injected, and sometimes it was mixed with sodium amytol and other drugs...  ...i was aware of the speaker under my pillow, i was aware of the words...  ...i heard four words... it's very hard for me to say... the four words i remember... were... "you killed your mother"  (CIA_LSD_MTL_4 OcraM 2009)

CIA_LSD_MTL_5 Val Orlikow a reçu du LSD 14 fois en 2 mois, injecté en plus de divers stimulants et dépressants... Elle était laissée seule à elle-même, supposée noter ses impressions sur un carnet pendant qu'un magnétophone diffusait des extraits de ses sessions avec le docteur.  It was terrifying... You're afraid you've gone off somewhere and can't come back. You become very small.  You're going to fall off the step, and God, you're going down into Hell because it's so far, and you are so little. Like Alice, where is the pill that makes you big, and you're a squirrel, and you can't get out of the cage, and somebody's going to kill you...  Some very weird things happened.  Elle détestait le traitement, qu'elle voulait arrêter, mais Camerson, qu'elle adorait, la culpabilisait, et elle se sentait si mal de le décevoir...  Lassie... Don't you want to get well, so you can go home and see your husband?  I thought he was God. I don't know how I could have been so stupid... A lot of us were naïve. We thought psychiatrists had the answers. Here was the greatest in the world, with all those titles...  (CIA_LSD_MTL_5 OcraM 2009)

CIA_LSD_MTL_6 Linda MacDonald était une jeune mère en santé, mais en dépression post-partum: sur une recommendation de son médecin de famille, elle alla consulter, son mari à un bras, une guitare à l'autre, le Dr Cameron, qui était, en 1965, au sommet de son art.  Après 3 semaines, il la déclare schizophrène, et lui fait la totale... elle en ressortira 5 mois plus tard avec une amnésie complète et permanente: elle n'a plus jamais retrouvé le moindre souvenir des 26 premières années de sa vie...  86 jours dans un coma artificiel, 109 séances d'électrochocs en moins de 5 semaines : la quantité d'électricité envoyée dans son cerveau fut 76,5 fois au-delà du maximum établi par l'American Psychiatric Association (dont Cameron fut président).  May 15th : Shows some confusion.  June 3rd : Knows her name, but that's about all.  June 11th : Doesn't know her name.  En quelques mois, elle est littéralement anéantie: Linda MacDonald n'existe plus. Vivante, mais sans mémoire, sans identité. Non seulement elle ne reconnaît pas son mari, mais elle ignore ce qu'est un mari... Elle ne reconnaît pas plus ses enfants... On le lui apprend, comme tout le reste : elle est parachutée dans sa propre vie...  They had to teach me to walk and talk and feed myself... I was a vegetable! I had no identity, I had no memory, I never existed in the world before - like a baby, just like a baby that has to be toilet-trained.  (CIA_LSD_MTL_6 OcraM 2009)

CIA_LSD_MTL_7 Cameron prend sa retraite en 1964, retourne aux États-Unis et meurt d'un malaise cardiaque en montagne 3 ans plus tard.  Il a reçu un demi-million de dollars canadiens dans les années 50, 64 242,44$ de la CIA de 1957 à 1960, puis 57 750$ de plus du gouvernement canadien de 1961 à 1964. Il s'agissait de subventions tout-à-fait légitimes, d'un organisme écran tout aussi légitime, la "Society for the investigation of human ecology".  Si ce n'était des cruciales commissions d'enquêtes sur les activités illicites des services de renseignement américains, au milieu des années 70, il est plus que probable que tout cela serait à jamais resté secret : même les victimes, qui avaient tout oublié de leur séjour, apprenaient ce qui s'y était réellement passé avec horreur...  That was an awful set of ideas Cameron was working with. It called for no intellectual respect. If you actuall look at what he was doing and what he wrote, it would make you laugh. If I had a graduate student who talked like that, I'd throw him out. Look, Cameron was no good as a researcher... he was eminent because of politics. -Dr Donald Hebb, vis-à-vis de Cameron à la Faculté de Psychologie  God, we talk about concentration camps... I don't want to make this comparison, but God, you talk about 'we didn't know it was happening', and it was - right in our back yard. -Un membre d'une étude interne sur les méthodes de Cameron  Personne, à l'époque, n'avait osé plaindre à haute voix tous ces cobayes...  (CIA_LSD_MTL_7 OcraM 2009)

CIA_LSD_MTL_8 Val Orlikow, Robert Logie et 7 autres engagèrent un recours collectif contre la CIA, mais durent attendre jusqu'en 1988 pour se partager 750 000$US, accordés hors-cour pour éviter le procès.  Le gouvernement canadien, qui avait poliment refusé de partager des documents prouvant que des responsables de la CIA s'étaient excusés quand l'affaire était devenue publique, se résigna finalement, en 1992, à consentir 100 000$ à Linda MacDonald et 76 autres - contre le droit d'intenter des poursuites, naturellement.  Personne n'a été puni ou réprimandé. Ottawa a toujours refusé d'admettre la moindre erreur ou responsabilité légale : les compensations ont été accordées strictement par "compassion", pour des motifs "humanitaires"...  Officiellement, les recherches pour le programme MK-ULTRA se sont terminées en 1964. L'ordre fut donné, en 1973, de détruire toutes traces du programme... Le peu qui reste est encore, à ce jour, en grande partie confidentiel.  Officiellement, rien de concluant n'en est sorti de toute façon :  des années de travail, des millions de dollars, des centaines de victimes, tout ça pour rien... tant pis. (CIA_LSD_MTL_8 OcraM 2009)

Produit et publié dans le cadre du VESTIBULES 41 (atelier BD du Cégep du Vieux-Montréal dirigé par Jimmy Beaulieu).

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s