2012-10-31

Qu’est-ce que vous avez fait de l’Érable du Printemps?

Qu’est-ce que vous avez fait de l’Érable du Printemps?

Qu’est-ce que vous avez fait de toute la jeune sève, sincère et fière, qui nous a fait croire que peut-être enfin on sortirait de l’interminable hiver?

Qu’est-ce que vous avez fait des torrents qui coulaient à flots, qui débordaient de partout jusque dans les vies les plus seules et les plus tristes?
Qu’est-ce que vous avez fait des fleuves épiques, des rivières régulières et des subtils coulis, qui donnaient enfin un peu de goût au sang dans nos veines, qui sucraient même les larmes de peine et de poivre.

Mais qu’est-ce que vous avez fait de l’érable du printemps?

Vous l’avez laissé passer, vous l’avez laissé couler.
Vous l’avez laissé se déverser, vous l’avez laissé sécher.

La fraîche sève qui coulait de source s’est fait plus rare.

On ne voit plus que de faibles ruisseaux, à l’ombre des lourdes machines qui s’affairent à en faire du sirop.

On n’a plus entre les poings que des souvenirs, des petites bouchées trop gluantes et sucrées.

Mais qu’est-ce que vous avez fait de l’Érable du Printemps?

Quebecers have let all that gushing spring maple flow, run out and dry, and all that’s left in our clenched fists are small, sugary bite-size souvenirs.
The long cold winter is coming, and there aren’t flowing rivers in the street anymore.
But we are still here. So what now?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s