2013-02-09

Montréal 19 février 2013 – Médiateurs Médiatisés

http://www.lapresse.ca/actualites/regional/montreal/201302/16/01-4622431-mediateurs-urbains-les-funambules-du-spvm.php

Publié le 18 février 2013 à 14h00 | Mis à jour le 18 février 2013 à 15h22

Médiateurs urbains: les funambules du SPVM

Katia Gagnon
La Presse

« Ils sont en jeans et marchent au beau milieu des manifestations. Ils ont de longues conversations avec les militants. Et pourtant, ce sont des policiers. »

[…]

« Ils ont de longues conversations avec des manifestants, au départ agressifs, qui finissent par s’amadouer parce qu’ils ont le sentiment d’être écoutés. »

Tiens donc. En pleine montée de la notoriété médiatique du documentaire Dérives, voilà qu’apparaît cet article. Publié n’importe quand, ça n’aurait pas changé grand-chose, mais tout de même, quel hasard heureux pour la précieuse image du SPVM. On apprend donc, ici, à quel point les médiateurs semblent très efficaces pour faire croire aux gens qu’ils sont entendus (l’écoute, de leur côté, est de toute évidence facultative).

2013-02-09

Un beau petit portrait « humain » de ces intrépides agents doubles au bon coeur, qui osent, croyez-le ou non, marcher dans la rue et même, oui oui, PARLER avec des manifestants. Ou… essayer de le faire, en tout cas. Ou plutôt les laisser parler? Les faire parler? …bref.

On trouve même dans cet article l’apparence d’un point de vue critique! Non mais quel splendide exemple de journalisme objectif et désintéressé… c’est même presque réussi, si ce n’était de la finale. Aïe.

(ah, et ce serait probablement mieux si ça mentionnait quelque part que l’utile et ici décoratif clown bavardant gentiment avec le médiateur a été pris en chasse et arrêté un peu plus tard, aussi…)

.

«Attention, le service de méditation de la Gestapo vient d’arriver!», lance Patrick dans un porte-voix, en marge de la manif contre le Plan Nord, lorsqu’il voit arriver Stéphane Eid et son partenaire, Khobee Gibson. Le jeune est tout de noir vêtu, le visage caché par un foulard. «C’est des pleins de marde, des policiers comme les autres, crache-t-il. Le jour où ils ont poivré, j’étais là!»

Cet incident, qui impliquait Michael Arruda et qui a largement circulé sur YouTube, a incontestablement nui à l’image des médiateurs. Au beau milieu d’une manif agressive lors du printemps érable, le médiateur s’est retrouvé à peu près seul avec les policiers qui procédaient à une arrestation ciblée. D’autres manifestants les ont vus et ont chargé. «On était dans un cul-de-sac, il y avait des bouteilles qui se lançaient», raconte l’agent Arruda. Il a sorti son gaz poivre et a dirigé le jet vers le sol. Car les médiateurs ont beau être habillés en civil, ils sont des policiers à part entière et portent donc des armes. Michael Arruda précise que la vidéo a été volontairement retirée de YouTube par son auteur.

Paul Bode croit plutôt que la vidéo a montré le vrai visage des médiateurs. «Cette vidéo a montré hors de tout doute qu’ils sont des policiers comme les autres.»

Pffff… ok. Y’en aura pas de faciles.

Disons que la perception dans ce récit d’une intention de justifier aux yeux des lecteurs ce cas embarrassant d’usage de la force relève de l’interprétation, et tâchons de nous en tenir aux faits:

« Au beau milieu d’une manif agressive lors du printemps érable, le médiateur s’est retrouvé à peu près seul avec les policiers qui procédaient à une arrestation ciblée.
D’autres manifestants les ont vus et ont chargé.
«On était dans un cul-de-sac, il y avait des bouteilles qui se lançaient», raconte l’agent Arruda.
Il a sorti son gaz poivre et a dirigé le jet vers le sol. »

– Si la manif est devenue « agressive », c’est avec le surgissement d’une escouade de brigade urbaine qui a emporté un/des individus dans une ruelle. La petite ruelle des bouquinistes derrière la BANQ, pour être exact.

Mais… qu’est-ce que ça veut dire, au juste, une « manif agressive« ? Si les dites « bouteilles qui se lançaient » sont venues ensuite, rien ne nous précise ce que c’est supposé vouloir dire. On imagine. De toute façon, dans le fond, on le sait bien, hein, on l’a vu à la télé, à quoi ça ressemble, une « manif agressive« …

– Ce n’était plus tellement le printemps érable, c’était le 18 octobre 2012, dans le cadre d’une journée internationale d’action pour l’éducation, mais bon, passons sur ce détail: des manifestants + quelque chose à voir avec l’éducation, c’est la même différence, faut croire.

– Les manifestants qui « chargent », c’est surtout ceux qui veulent seulement voir ce que vont faire au juste les agents avec la personne subitement kidnappée. Pour quiconque a vu les images de l’incident, il n’est pas très étonnant que les manifestants aient vu faire la brigade: leur « arrestation ciblée » n’était pas des plus subtiles, disons.

– C’est le SPVM qui a sciemment et stratégiquement choisi d’aller dans le dit cul-de-sac. Les médiateurs, et certains manifestants aussi, les ont simplement suivi. Je laisse à ceux qui verront les images de l’incident le soin de juger d’eux-mêmes à quel point le médiateur s’est trouvé « à peu près seul avec les policiers« .

2012-10-18 [photo from video Michelle Moore]

Alors quoi, le peuple devrait accepter que la police débarque et emporte n’importe qui, hors de la vue de tous?
Et ils s’étonnent que les gens sur place se fâchent quand ils deviennent des dommages collatéraux, poivrés, frappés, menacés et ciblés par des armes sub-léthales?

Meûnon, c’est en plein ce qu’ils veulent, ça fait bien leur affaire. Les voilà redevenus victimes de leur grabuge, encore, les pauvres ti-pits.

Mais même si c’est vrai qu’ils ont eu peur, je vois mal comment ce serait supposé justifier, entre autres choses, qu’un photographe soit poivré et battu, et qu’une manifestante/photographe parmi d’autres soit arrêtée pour entrave.

C’est aussi ça, l’incident discuté. Dommage que la journaliste ne soit pas au courant, n’est-ce pas?

Peut-être serait-elle reconnaissante d’en apprendre plus sur ces gens qui, s’ils ne partagent pas son métier, partagent sa noble mission… aidons-la un peu, alors.

Voici, spécialement pour vous katia.gagnon@lapresse.ca, quelques vidéos et galeries photos qui n’ont pas été volontairement retirés par leurs auteurs. J’espère qu’ils ne m’en voudront pas de les partager ici:

18 Octobre 2012 – Manifaction de Solidarite Internationale Pour le Droit a l’Education [vidéo wequick1968 / @99media_org]:


http://youtu.be/E88m-SFoG1Y?t=3m30s [à partir de 3:30]

.

Manifestaction internationale [photos Thien V] – http://quelquesnotes.wordpress.com/2012/10/19/181012/

18/10/12 photo Thien V

.

Manifestation le 18 Octobre [photos Michelle Moore] – https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10151268572551675.511829.500861674&type=3
2012-10-18 [photo Michelle Moore]

.

Manifestaction Internationale [photos Armando Tremblay] – https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10152169909070251.912804.786740250&type=3
Manifestaction Internationale [photos Armando Tremblay]

.

18 Octobre 2012 – Manifaction [vidéo Simon Lussier / @99media_org]:


http://youtu.be/-ob453FMm4M?t=58m24s [à partir de 58:24]

.

Photographe blessé par SPVM (18 oct. 2012) [vidéo puceronie / @99media_org]:

.

Photographe blessé [vidéo puceronie / @99media_org]:

.

Médiation police/manifestants (18 oct. 2012) [vidéo puceronie / @99media_org]:

.

18 octobre 2012 16:53 [vidéo Pierre Michel] – https://www.facebook.com/photo.php?v=10151286196248086
Un photographe s’est fait poivrer par un policier qui voulait l’empecher de prendre des photos de l’arrestation. Il compte porter plainte en deontologie.

.

.

.

.

Droit de Cité – Mais où s’en va le droit de manifester?

.

GAPPA – Vous faites l’information :

.

Franc-Tireurs Émission 386 – Topo La Police 2.0:


http://video.telequebec.tv/video/14285/la-police-2-0
« Le @SPVM n’a pas de caméras pour filmer »?
…pourtant #JeMeSouviens qu’en #manifencours:

2012-08-06_22h342012-08-06_22h352012-11-22_15h40a2013-02-09_11h38 - #manifencours #PlanNord 2.0
Alors la caméra sur le casque, les photos, tout ça, c’est pour des souvenirs personnels?

.

4 réflexions sur “Montréal 19 février 2013 – Médiateurs Médiatisés

  1. On 12 March 2013 I saw a large number of those mediators openly mock the protesters. They, in a plaintive and mocking tone, chanted « Liberez nos camarades! ». I could not help but associate that with what happened the previous week when a window overlooked the kettle in which 60 people were prisoners and from that window some women chanted that to the prisoners below, across the street, which considering the composition of forces, could have been taken as a plea, not a demand. There were also many people who escaped the kettle because the bungling fools at the SPVM were too hasty in closing the trap also who made themselves heard on behalf of the prisoners. March 12 was a massively disproportionate affair in terms of police presence compared to protesters and they were very heavy-handed, which portended the events that took place three days later at the COBP march. It was a very depressing affair, so much so that later I heard that someone who was involved in this kind of thing killed himself, though I presume the march was not decisive in that, I heard that it did not help matters at all. This may be a figment of my imagination, though, don’t take this as the absolute truth.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s